miniature

Frontalière de l’Espagne et des zones d’emploi de Bayonne et de Pau, la zone d’emploi d’Oloron-Sainte-Marie, majoritairement montagneuse, se caractérise par sa densité, parmi les plus faibles de France.

Peu dynamique démographiquement (sa population recule très légèrement depuis 5 ans), le territoire compte près d’un tiers de plus de 65 ans.

L’économie du territoire, spécialisée et concentrée, constitue un facteur de fragilité, justifiant la classification de la zone par l’Insee et la Direccte parmi les « territoires spécialisés au risque limité ».
Néanmoins, le risque est mesuré pour l’instant, les secteurs industriels surreprésentés dans le territoire (aéronautique, agro-alimentaire, transformation des métaux) voyant leurs effectifs salariés et le volume d’embauches progresser sur 5 ans.

Le taux de chômage de la zone est le plus faible de Nouvelle-Aquitaine (6,9% début 2016). Surtout, il se distingue par sa relative stabilité depuis 2009, lorsqu’il a crût fortement partout ailleurs.

Identifiée comme fragile en raison de ses « handicaps d’ordre structurel », la zone d’Oloron va bénéficier du programme de développement porté par le Conseil régional d’Aquitaine et l’Etat dans le cadre des Cadet (Contrats Aquitains de Développement et de l’Emploi Territorial).

 

Téléchargez le portrait de territoire de Oloron-Sainte-Marie